Des photos du patient directement dans le (bon) dossier médical

La fin d’un casse-tête

Parce qu’il n’y a rien de plus fastidieux que de prendre des photos d’un patient et de devoir les extraire d’une façon ou d’une autre de l’appareil pour pouvoir les exploiter dans le dossier, nous avons créé la fonction PhoneCapture.
Cette fonction transforme tout périphérique possédant un capteur photo et un navigateur internet en appareil photo numérique DICOM (Voir aussi l’article Intégration avec les appareils d’imagerie médicale - DICOM).
En 2 clics toutes les photos prises en live sont exploitables dans MedShakeEHR et archivées à vie.

Principe de fonctionnement

Ouvrez le navigateur internet de votre smartphone (testé avec Firefox v57+ et Chrome v62+) et rendez-vous sur le page PhoneCapture. La caméra de votre téléphone s’active et vous voyez en direct le flux vidéo qu’elle capture. Le dossier patient ouvert à l’écran de votre ordinateur est automatiquement détecté : le système est prêt à prendre des photos le concernant.

Illustration - Interface PhoneCapture dans Firefox sur un Galaxy S7 (nouvelle photo prête à expédier, 2 photos prises et envoyées)

Un premier clic vous permet de prendre votre photo : l’image de la caméra se fige. Si elle vous satisfait, un second clic la transfert immédiatement vers MedShakeEHR, sinon vous pouvez renouveler votre prise de vue.
Prenez autant de photos que vous souhaitez, il n’y a aucune limite ! Retrouvez les miniatures de chacune des photos envoyées à MedShakeEHR directement sous l’écran de prise de vue (Une jauge rouge semi-transparente les recouvre progressivement pour indiquer l’état de transfert. Elle vire au vert quand le transfert est complet).

De retour à votre poste de travail, tout est déjà opérationnel  ! Demandez à voir les examens du dossier patient à l’onglet DICOM. À la date du jour, toutes vos photos sont là, bien rangées et bien ordonnées parmi les autres images que vous avez pu recueillir avec des appareils d’imagerie plus conventionnels. Elles sont maintenant directement exploitables : création d’un PDF, mise en ZIP pour expédition par mail ou simple consultation sur grand écran ... à vous de voir ce que vous souhaitez en faire.

Illustration - Visualisation des photos du jour - Vue d’ensemble

Une image oubliée ? Aucun problème ! Reprenez votre smartphone en main et complétez la série. Aucune configuration à refaire, pas de câble à débrancher/rebrancher, pas de mail à s’auto expédier et 36 copier-coller à effectuer. Votre travail est simple, fluide.

Illustration - Visualisation des photos du jour - Vue d’une photo

Appairage et sécurité

Bien entendu, n’importe quel smartphone ne peut pas se connecter et envoyer des photos dans n’importe quel dossier patient. Il faut pour cela qu’il soit appairé avec MedShakeEHR.
Oubliez toutes les entrée de login/mot de passe au clavier, de code à usage unique à rentrer : pour utiliser un nouveau smartphone comme périphérique de capture photo, il suffit de lui faire flasher un QR code ... et c’est tout.
Le téléphone est alors opérationnel pour la durée prévue dans la configuration de MedShakeEHR.

Illustration - QR code d’appairage et son URL correspondante

Notez que cet appairage ne permet pas de consulter les dossiers patients, mais uniquement d’effectuer des photos. Et si un périphérique disparaît de la circulation, aucun problème, vous pouvez résilier automatiquement son autorisation en changeant la clef qui la génère.

DICOM : la (seule) solution pro pour une pérennité absolue

DICOM, c’est le standard de communication de tous les appareils d’imagerie médicale. Nous aurions pu nous contenter pour MedShakeEHR d’envoyer vos photos dans un dossier du logiciel, sous forme de JPEG et de référencer les images dans la base données. Nous aurions gagné quelques heures de travail .... et nous aurions fait un système entièrement propriétaire, incapable de communiquer avec l’extérieur, en un mot, un système médiocre destiné à vous satisfaire sur le coup, et rien d’autre.
Nous avons choisi le chemin opposé : MedShakeEHR stocke chacune de vos photos au format DICOM dans le serveur open source Orthanc installé à ses côtés.
Ainsi, dans 30 ans, vous aurez pu changer 5 fois de logiciel (MedShakeEHR comme Orthanc !), vous trouverez toujours vos images à la bonne date, avec les références exactes de prise de vue concernant le patient comme le praticien.

Illustration - Orthanc Explorer et une instance du jour
 

Article précédent

 

Article suivant

Editeur : E.I.R.L. Bertrand Boutillier immatriculée sous le numéro 480 239 631 au tribunal de commerce de Saint-Brieuc
Hébergement : ONLINE (Scaleway), 8 rue de la ville l’Evêque - 75008 Paris, FRANCE (RCS PARIS B 433 115 904)