LAP : mise en production

Utiliser ce LAP à partir de mai 2020 sera illégal en raison de l’application des lois et directives européennes qui transforment certains pans des logiciels médicaux en dispositifs médicaux nécessitant un marquage CE.
La certifications HAS évoquée encore sur ce site n’est donc plus d’actualité.
Nous mettons en place actuellement une alternative avant peut être de trouver un jour un moyen de financement pour le marquage CE de cette réalisation.

Activation du LAP

L’activation se fait dans la zone de configuration sous Paramètres courants > Paramètres globaux puis à l’onglet LAP.

Il faut d’abord activer le LAP en cochant utiliserLap.

Sélection du mode de fonctionnement

Le mode de fonctionnement est à choisir avec le paramètre theriaqueMode.
Deux valeurs sont supportées :
- WS : active le fonctionnement en mode webservice
- PG : active le mode de fonctionnement en mode local sur base postgre

Mode webservice (WS)

Le mode webservice nécessite l’URL de l’API SOAP Thériaque à saisir dans theriaqueWsURL. Cette URL est fournie par Thériaque avec qui il convient de prendre contact.

Mode local sur base Postgre (PG)

Le mode base locale est plus complexe à mettre en oeuvre initialement, mais offre plus de rapidité d’accès aux données.
Le serveur Postgre doit être installé ainsi qu’un jeu de fonctions, propriété de Thériaque.
Prévoir également un script de mise à jour de la base SQL à partir d’un serveur FTP (un script sera publié dans les sources de MedShakeEHR ultérieurement).

Installation des SAMs

Ne pas négliger cette étape, elle est indispensable au fonctionnement !

Dans Configuration > Paramètres avancés, cliquer sur Ressources externes > Rafraîchir le XML HAS des SAMs.
Cette action importe le XML source des SAMs depuis le site de la HAS, le copie en local (ressources/SAM/SAM.xml) et crée un fichier de correspondance entre SAM et codes spécialité Thériaque qui doivent déclencher le SAM.

Attention à la date de rédaction de cet article et comme depuis de longs mois, 1 seul SAM est publié ! Le fonctionnement sera donc à revoir en cas de publication de nouveau SAM ultérieurement, les ressources actuelles ne permettent pas d’aboutir avec certitudes à un code capable de traiter les publications futures.

 

Article précédent

 

Article suivant