Tester MedShakeEHR

Que tester ?

MedShakeEHR n’existe pas en tant que tel. Il n’est utilisable que s’il est accompagné d’un module spécifique à une activité / profession installé à ses côtés (cela est à relativiser depuis le version 2.0.0).

Plutôt que de vous proposer une version minimale, avec un module qui serait passe-partout, nous préférons vous faire tester une version avec un vrai module utilisable en production. Ainsi vous verrez en action toutes les subtilités offertes par le logiciel.

Tester MedShakeEHR et son LAP comme simple praticien utilisateur

MedShakeEHR est installé dans sa dernière version sur un serveur dont nous ne diffusons pas publiquement l’adresse. Ce serveur permet de faire tester le logiciel à de futurs utilisateurs potentiels qui en font la demande (motivée !). Il permet surtout de tester le LAP dans sa version webservice grâce à la mise à disposition d’un accès distant par Thériaque à sa base médicamenteuse !
Cette méthode vous offre la possibilité de découvrir simplement MedShakeEHR mais elle vous tiendra à distance de toute la zone de configuration à laquelle nous ne pourrons vous donner accès. Si vous vous limitez à cette seule expérience, vous passerez à côté des très nombreuses options du logiciel qui permettent à chacun d’en faire précisément ce qu’il souhaite. Voilà pourquoi nous mettons aussi à disposition un moyen de faire un test complet.

Test complet

Le code de MedSHakeEHR s’exécute sur un serveur web. Comme vous n’en avez pas un forcément de suite sous la main ;-), nous avons essayé de remédier à ce problème le plus simplement possible. Pour cela nous vous proposons une machine virtuelle pour le logiciel VirtualBox (programme open source, gratuit).

Si vous ne connaissez pas VirtualBox, disons grossièrement que c’est un programme qui permet de faire tourner sur votre ordinateur un autre ordinateur, virtuel lui, à l’intérieur d’une fenêtre. On parle de machine virtuelle.
Si vous êtes sous Windows, vous pouvez par exemple avoir une machine virtuelle sous Linux, ou pourquoi pas sous Windows également, d’une même version ou d’une version antérieure. Pour plus de détails, nous vous laissons faire une petite recherche sur internet à ce sujet !

Pas à pas pour l’installation
  1. Téléchargez et installez VirtualBox
  2. Téléchargez la machine virtuelle MedShakeEHR (cf. plus bas) et décompactez-la.
  3. Double-cliquez sur le fichier .ova obtenu et complétez la procédure d’importation qui se lance automatiquement
  4. Démarrez la machine virtuelle finalement obtenue et laissez là booter comme n’importe quel ordinateur. Si un premier menu de choix apparaît, validez le choix Debian de la première ligne (il s’auto valide après quelques secondes si vous ne faites rien)
  5. Après quelques secondes et le défilement de pas mal d’informations qui ne nous intéressent pas vraiment ici, l’écran se fige avec une série de mises en garde et d’instructions qui ne devraient vous poser aucun problème à suivre !
  6. Ça coince ? Référez-vous au bas de cet article aux problèmes et solutions déjà rencontrés par d’autres utilisateurs.

Versions MedShakeEHR + module à tester

Téléchargements

Ces machines virtuelles ne doivent pas être utilisées en production et sont là uniquement pour démonstration.
Certaines fonctions sont limitées ou défaillantes car elles ne peuvent être fonctionnelles que sur une installation pleinement configurée pour l’utilisateur (envois par mail par exemple).
Les machines virtuelles ne sont pas mises à jour régulièrement. Elles peuvent présenter des bugs ou ne pas contenir les dernières fonctions.
MedShakeEHR 6 multimodules
N’hésitez pas à mettre le logiciel à jour dans la machine virtuelle ! Le code de MedShakeEHR et ses fonctionnalités évoluent quotidiennement ou presque, nous ne pouvons publier une nouvelle version aussi régulièrement, alors n’hésitez pas à lancer le processus de mise à jour comme vous le feriez sur une véritable installation pour bénéficier des dernières évolutions !

Tester PhoneCapture

NB : la manipulation ci-dessous peut ne pas fonctionner car les navigateurs mobiles récents demandent une connexion https pour autoriser l’usage de la caméra.

Nous vous invitons à tester réellement les fonctions DICOM et PhoneCapture s’ils sont activés sur la VM de test que vous téléchargez. Pour cela, suivez le lien PhoneCapture et consultez le message en fin de boot de la machine virtuelle de test qui vous indiquera les adresses HTML à consulter pour accéder aux différentes interfaces de gestion.

Tester la signature sur tablette

Rechercher une patiente particulière sur l’écran de recherche. Cliquer au regard de son identité sur l’icône représentant un stylo sur une tablette. La ligne flashe en vert pour spécifier que l’opération est réussie.
Ouvrir ensuite un navigateur, celui de votre ordinateur ou celui d’une tablette bien réelle, sur http://ADRESSEIP/public/signer/
Suivre la procédure et ouvrir enfin le dossier patient concerné pour y retrouver le consentement enregistré.

Problèmes et solutions concernant l’utilisation de la machine virtuelle

L’adresse donnée à l’écran de la machine virtuelle commence par http://127 ... et ça ne fonctionne pas

Si quand la machine virtuelle est lancée les consignes persistent à vous indiquer d’ouvrir votre navigateur à http://127.0 ... alors cela ne fonctionnera pas.
Attention, il est possible que ces consignes se rafraîchissent d’elles-mêmes quelques secondes après le démarrage de la machine virtuelle, mais si cela n’est pas le cas suivez les indications ci-dessous :

 

Article précédent

 

Article suivant

Passez à l’action !

Obtenir MedShakeEHR